Qu’est-ce que l’Open Source ?

Le but de cet article est de donner une définition simplifié de ce qu’est une licence Open Source. Il s’appuie sur l’Open Source Initiative, organisme à but non lucratif qui définit les standards en matière d’Open Source.

L’Open Source est un modèle, un ensemble de critères, appliqués aux licences de codes sources et de programmes. L’Open Source n’est donc pas une licence mais plutôt une façon de catégoriser des programmes et codes sources. Pour qu’une licence soit considérée comme Open Source elle doit respecter les contraintes suivantes :

Libre Redistribution

La licence du code, ou du logiciel doit garantir la possibilité à quiconque dispose du code, de le revendre ou de le distribuer gratuitement. En cas de vente, la licence ne doit pas exiger de contrepartie financière pour l’auteur du code.

Accès au code source

Le programme doit inclure le code source. Le cas échéant, il doit être indiqué clairement comment l’obtenir, à un coût de reproduction raisonnable (gratuitement via Internet, de préférence). Le code ne doit également pas être volontairement rendu incompréhensible (après une étape de pre-processing ou de traduction notamment).

Libre modification

La licence du programme doit permettre l’étude, la modification du code et l’utilisation pour des travaux dérivés. Elle doit permettre à tout code dérivé de pouvoir conserver la licence du code source d’origine. Elle doit également garantir la libre redistribution des modifications du code : si la licence peut interdire la redistribution du code, elle doit dans ce cas permettre la distribution de patchs qui permettront de modifier le programme généré au moment de la compilation.
Elle peut également exiger le changement de numéro de version lors de la distribution de code modifié.

Non Discriminatoire

La licence du programme ne doit évidemment pas être discriminatoire : ni envers des personnes ou des groupes de personnes, ni envers des sociétés, organisations ou projets…
De plus elle ne doit pas être restrictive aux licences des autres programmes (ou codes) avec lesquelles le code est fourni. Elle ne peut pas non plus limiter la licence à une certaine distribution ou à un produit (la licence ne peut pas être conditionnée par une autre licence par exemple). Enfin, la licence ne doit pas varier suivant le matériel ou la technologie utilisée.

b) Quelques licences

Les licences les plus courantes en Open Source sont les suivantes :
• Apache
• GNU General Public License (GPL)
• GNU Library or « Lesser » General Public License (LGPL)
• MIT
• Mozilla Public 2.0
• Eclipse Public
Certaines de ces licences sont dites avec « copyleft », c’est-à-dire qu’elles imposent que la licence de redistribution soit la même que celle du code source d’origine. Elles ne permettent donc pas de générer du code source dérivé propriétaire.