Glossaire

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

A

Affaire Snowden : En décembre 2012, Edward Snowden, ex-consultant de la CIA (Central Intelligence Agency), révèle de nombreux espionnages américains partout dans le monde. Les Etats-Unis accèdent aux données des grandes entreprises, logiciel propriétaire compris tel que Google et qui lui fournissent des données sur de nombreux pays au monde. Aujourd’hui, Edward Snowden est recherché par les états-unis pour avoir divulgué des secrets d’états, il reste actuellement en Russie, qui lui a accordé le droit d’asile.

Anonymous : rassemblement international secret de hackers et défenseurs des libertés individuelles. Aujourd’hui, à travers des actions pas toujours légales, Anonymous tente de défendre les libertés des internautes.

Apache :  un serveur HTTP (sur Internet) gérant de nombreux langages informatiques.

APRIL : Association francophone de promotion et de défense du logiciel libre Leur position est de défendre le logiciel libre contre le logiciel propriétaire.

Arpanet (Advanced Research Project Agency Network) : Ancêtre d’Internet, c’est le premier réseau de communication décentralisée de paquets au monde. Il a été créé aux états-Unis, à Colombia en 1957, pour un première connexion en 1969. Son but était de trouver une solution contre le blocage possible de la transmission des informations, en cas d’attaque nucléaire.

 

B

Big Data : secteur informatique des manipulations de gros volumes de données.

 

C

Capital : Le capital est la valeur de l’ensemble des biens d’une personne, ou d’une entreprise. De plus, pour les entreprises, il représente aussi l’ensemble des moyens financiers et techniques qu’elle possède. Ce capital est divisé en actions de même valeur, ce prix variant selon le marché économique. Ces actions sont possédées par les propriétaires, qui recherchent l’accroissement de leur capital en faisant monter le prix des actions, ou en achetant de nouvelles. Ce capital peut générer des plus-values redistribuées aux actionnaires sous forme de dividendes.

Capitalisme : Le capitalisme est un système économique dans lequel le commerce, les industries et les moyens de production sont contrôlés par des propriétaires privés dans le but de faire du profit. C’est ce profit qui explique la commercialisation des logiciels propriétaires.

Cartel : Groupe d’entreprises ayant une politique commune ayant le monopole pour contrôler tous les prix et offres du secteur d’activité. La différence avec le monopole est que ce sont plusieurs entreprises affiliées et non une seule qui contrôle tout.

Cloud Computing : informatique par nuage, ou stockage des données sur des serveurs distants, non contrôlés par l’utilisateur.

Codeplex : est la forge de Microsoft, là où des projets Open Source sont partagés, pour permettre une collaboration avec un grand nombre de personnes sur un site hébergé par Microsoft. Plus de 36000 projets ont déjà été déposé sur le site.

Copyleft : Notion qui impose que la licence d’un contenu généré via un code sous licence avec copyleft, soit la même. Par exemple, si une entreprise modifie un code source sous GPL, l’implémentation de ce code doit être sous GPL.

Crise des Subprimes : crise financière de 2007 affectant au départ le secteur de l’immobilier, du au défaut de paiement de crédits à taux variables très risqués. Elle s’est répandu dans l’économie mondiale ensuite, entraînant une crise économique avec l’effondrement de banques et sociale, avec des milliers de licenciements à travers le monde. La réponse a cette crise a été l’interventionnisme de l’état, mais les effets sociaux ne sont toujours pas dispersés aujourd’hui.

Croissance : Variation de la production de biens et de services dans une économie dans une période donnée, pour mesurer le PIB, produit intérieur brut, richesse d’un pays.

 

D

Driver : ou pilote, c’est un programme permettant à un système d’exploitation de reconnaître une application et de l’utiliser correctement.

 

F

Forge : Serveurs de dépôts en ligne pour code source (orienté travail collaboratif majoritairement).

Framework : En programmation informatique, un framework est un ensemble cohérent de composants logiciels structurels.

FSF (Free Software Foundation) : Organisme à but non lucratif, fondé par R. Stallman pour définir la philosophie du logiciel libre, le défendre …

 

H

Hacker : Hacker désigne aujourd’hui une personne spécialiste dans la sécurité informatique capable de pirater ou de faire saturer des sites Internet à des fins malveillantes. Le Hacker devient alors pirate informatique.

Dans les années 60, un hacker était un passionné d’infomatique qui contribuait à la recherche scientifique pour un Internet meilleur en partageant ses découvertes avec ses confrères chercheurs. Le sens a bien évidemment évolué depuis.

Hacktivism : nouvelle forme de critique : Internet est utilisé pour diffuser des idées et  effectuer des critiques non violentes.

 

I

Interopérabilité : capacité d’un produit de permettre la communication entre de différents environnements d’exploitation, entre des concurrents souvent, pour que le client puisse avoir le choix de l’application qu’il désire. L’exemple le plus connu est interopérabilité moyenne entre le format Open Document et le format Microsoft Office Document.

 

L

Libéralisme : Le libéralisme est une doctrine centrée sur la défense des libertés individuelles et économiques. L’avènement du libre échange, la liberté d’entreprendre, du choix de consommation, mais aussi la liberté de travail constituent cette doctrine. L’état ne doit pas intervenir pour préserver ces libertés.

Libertés virales : Libertés qui se propagent suivant le principe de copyleft (cf p59).

Licence GNU GPL : Licence libre par excellence, fondée par R. Stallman. C’est une licence avec copyleft et une des plus utilisées dans le monde du libre.

Licence Open Source : Licence qui garantit les libertés d’accès, de modification, de distribution et d’utilisation du code source d’un logiciel de manière très précise. Pour plus de détails, voir l’article « Définition de l’Open Source », ou le site de l’Open Source Initiative (très complet).

Licence Propriétaire : Par opposition à la licence libre ou Open Source, ce type de licence protège le code produit par une entreprise. Elle s’accompagne généralement de tarification pour acquérir le logiciel licencié.

Logiciel libre : Un logiciel est libre si et seulement si sa licence garantit quatre libertés fondamentales …

  1. la liberté d’utiliser le logiciel

  2. la liberté de copier le logiciel

  3. la liberté d’étudier le logiciel

  4. la liberté de modifier et de redistribuer le logiciel

Les deux dernières libertés ne peuvent s’appliquer que si l’on a accès au code source qui est en quelques sorte la recette de fabrication du logiciel.

Attention, bien que la définition stricte d’un logiciel libre soit très proche de celle d’un logiciel Open Source, il convient de noter que le sens usuel de « logiciel libre » n’est pas le même. En effet, dans les mœurs et pour un grand nombre de gens, un logiciel libre désigne un logiciel sous licence Open Source avec copyleft : C’est une licence qui impose que le contenu dérivé et que les utilisations du code d’origine génèrent du contenu sous la même licence. Ce sens non strict, dérive de la « philosophie du libre », qui n’est pas du tout celle de l’Open-source.

« Longue Traîne » par Chris Anderson : les articles peu lus de Wikipédia ont, collectivement, plus de lecteurs que les articles principaux que l’on peut également trouver sur des encyclopédies généralistes telles que l’Encyclopædia Britannica.

 

M

Microsoft : Microsoft est une multinationale dirigée par Steve Ballmer, principalement connue pour son système d’exploitation Windows. Elle soutenait historiquement les logiciels propriétaires mais a récemment ouvert une filiale de développement Open Source.

Microsoft Open Technologies : Filiale de la multinationale américaine Microsoft, elle s’occupe des relations entre le monde Open Source et l’entreprise Microsoft, à travers des contributions et collaborations vers des groupes déjà existants (Hadoop sur Windows), ou en créant ses propres solutions logicielles en Open Source (Windows Azure).

Mobinaute : utilisateur d’Internet par téléphone mobile.

 

O

Oligopole : Monopole effectué par les plus autres autorités de l’état.

Open Access : Mise à disposition en ligne de contenus numériques sous licence libre ou autre régime de propriété intellectuelle.

Ouvrir le code, partager le code : publier le code d’une application pour permettre son utilisation et son amélioration gratuite par d’autres utilisateurs ou entreprises partout dans le monde.

 

P

PHP  : Langage de programmation libre, reconnue par la Free Software Foundation, principalement utilisé pour créer des sites web dynamiques.

 

S

Scop :  Une société coopérative et participative (Scop ; jusqu’en 2010, société coopérative ouvrière de production) est, en droit français, une société commerciale, société anonyme ou société à responsabilité limitée.

SDK : Un kit de développement ou trousse de développement logiciel est un ensemble d’outils permettant aux développeurs de créer des applications de type défini.

Société de Services en Logiciel Libres (SSLL) : Une société de services en logiciels libres (SSLL ou SS2L) est une société de services en ingénierie informatique (SS2I) spécialisée dans la réalisation de projets informatiques basés sur des logiciels libres ou logiciels Open Source.

À la différence des SSII classiques, ces entreprises proposent des prestations (conseil, assistance, formation, intégration, développement) développées exclusivement avec des composants logiciels libres.

 

T

TECO  : Vieil éditeur de texte wysiwyg, initialement utilisé par les hackers.

Théorie de l’équilibre général : Théorie libérale impliquant que si les acteurs restent rationnels, ils agiront de la meilleure des manières pour obtenir le meilleur des résultats. Personne ne peut faire mieux, donc l’intervention de l’état ne peut pas être une bonne solution. Cette théorie a été mise à mal par la crise des Subprimes en 2007 aux États-Unis.

 

W

Wikileaks  : association à but non lucratif qui publie des rapports sociaux économiques. Ce site est connu pour avoir révélé nombre de fuites, de divers gouvernements. Wikileaks est connu pour protéger ses sources.

Wysiwyg : What You See Is What You Get, type de logiciel affichant le résultat final directement à l’intérieur de la fenêtre (LibreOffice, …)